CAS Harcèlement

 

Zoom cour ecole signature 1772x998

La Haute école pédagogique du Valais (HEP-VS), en collaboration avec le Centre interfacultaire en Droits de l’enfant (CIDE) de l’Université de Genève (UNIGE), offre un CAS Harcèlement (Certificat de formation continue en « études interdisciplinaires du harcèlement entre pairs » –  10 ECTS) dès la rentrée académique 2021.

Ce programme original articule des apports issus de disciplines et courants variés et complémentaires. Il offre une formation complète et des perspectives d'action adaptables aux spécificités des terrains des professionnel·le·s confronté·e·s à la problématique du harcèlement entre élèves.

Informations sur les études

Codirection

Zoe Moody, Professeure, Haute école pédagogique du Valais (HEP-VS)

Frédéric Darbellay, Professeur associé, Responsable de la Cellule Inter- et Transdisciplinarité et Directeur adjoint du Centre interfacultaire en Droits de l'enfant (CIDE), Université de Genève (UNIGE)

Coordination

Tina Stahel, Chargée d'enseignement, HEP-VS

Roberta Ruggiero, Coordinatrice de la formation continue universitaire du CIDE, UNIGE

Objectifs

Les objectifs généraux de la formation proposée sont les suivants :

  • acquérir des connaissances et des compétences interdisciplinaires dans le domaine du harcèlement entre pairs;
  • mettre en lien la problématique du harcèlement entre pairs avec les enjeux plus large des droits de l’enfant et du « vivre ensemble » en milieux scolaire, social, culturel et sanitaire;
  • développer une approche réflexive sur les pratiques professionnelles visant à favoriser un cadre propice aux apprentissages et au développement des enfants et des jeunes, à leur bien-être et à celui des professionnel·le·s qui les accompagnent.

Des objectifs spécifiques complètent ceux plus généraux, en permettant de :

  • identifier, utiliser et développer des outils méthodologiques pour évaluer une situation relative au harcèlement entre pairs dans une structure éducative, scolaire ou de la santé et en assurer son suivi ;
  • intervenir au sein d’une équipe pluridisciplinaire face à un cas de harcèlement entre pairs en mettant en place des stratégies de résolution à court, moyen et long terme ;
  • maîtriser les savoirs théoriques, pratiques et d’autorégulation pour définir, mettre en place et ajuster un dispositif visant à lutter contre le harcèlement entre pairs, à promouvoir un environnement socioéducatif positif, le « vivre ensemble » et la mise en œuvre des droits de l’enfant au sein de structures éducatives, sociales, culturelles et de la santé ;
  • concevoir et dispenser des activités pédagogiques sur le harcèlement entre pairs et visant le développement de compétences psychosociales, contribuant au « vivre ensemble » et aux droits de l’enfant ;
  • concevoir et appliquer une politique de lutte contre le harcèlement entre pairs, de respect des droits de l’enfant, de promotion du « vivre ensemble » et du bien-être de toutes et tous les actrices et les acteurs impliqué·e·s.

Public

Le public cible du CAS est composé d’enseignant·e·s du primaire et du secondaire I et II, d’éducateur·trice·s de la petite enfance et de l’enfance, de médiateur·trice·s scolaires et/ou interculturel·le·s, de membres de direction des établissements scolaires, de responsables d’équipe pédagogique et/ou de projet pédagogique, de psychologues et/ou de conseiller·ère·s en orientation, de formateur·trice·s d’adultes et de tout·e jeune diplômé·e souhaitant acquérir une expertise dans les domaines des violences entre pairs, des droits de l’enfant et du « vivre ensemble ».

Programme

Ce programme original articule des apports issus de disciplines et courants variés et complémentaires. Il offre une formation complète et des perspectives d'action adaptables aux spécificités des terrains des professionnel·le·s confronté·e·s à la problématique du harcèlement entre élèves.

La formation proposée compte 10 Crédits ECTS (European Credit Transfer System), soit 270 à 300 heures de formation. Elle prend une forme hybride : à distance et en présentiel. Elle comprend 3 modules thématiques (4 ECTS, 120 heures, dont au maximum 10 jours d'enseignement en présentiel), des analyses des pratiques (3 ECTS, 75-90 heures, en ligne) et un travail de diplôme (3 ECTS, 75-90 heures).

Le premier module « Le harcèlement entre pairs : connaître et repérer » vise à introduire la thématique du harcèlement entre pairs et à travailler sur une définition commune du phénomène sur la base de données scientifiquement établies. Des outils pratiques pour détecter le phénomène et en évaluer la prévalence seront développés.

Le deuxième module « Le harcèlement entre pairs : intervention et approche interdisciplinaire » propose d'aborder les conséquences du harcèlement entre pairs et de réfléchir à l'implication d'une action collective et systémique pour lutter contre le phénomène. Des pistes de prévention et d’action seront également établies. Plusieurs programmes de prévention et d’intervention ayant fait leurs preuves au niveau international seront présentés et analysés (Préoccupation partagée, 180°, KiVa).

Le troisième module « Environnement socioéducatif, "Vivre ensemble" et droits de l’enfant » met en lien le harcèlement entre pairs avec des dynamiques socio-éducatives plus larges afin d’outiller les participant·e·s pour la mise en œuvre d’actions dépassant la seule problématique du harcèlement scolaire et favoriser le développement de compétences psychosociales et du bien-vivre ensemble au sein des structures éducatives, scolaires ou de la santé.

Les analyses des pratiques consistent à participer à une communauté pédagogique en ligne ainsi qu'à compléter activement et régulièrement un carnet de bord électronique.

Le travail de diplôme solidifie à la fois les développements théoriques et réflexifs en amenant à concevoir un dispositif de lutte contre le harcèlement entre pairs au sein d’une structure éducative, scolaire ou de la santé.

Intervenant·e·s

Cette formation regroupe les interventions des principaux spécialistes francophones sur les questions des violences entre pairs, des droits de l’enfant et du « vivre ensemble », dans une perspective interdisciplinaire. Plus d'informations à ce sujet.

La HEP-VS et le CIDE ont développé une expertise de longue date sur la problématique du harcèlement entre élèves, les participant·e·s bénéficieront ainsi d'éclairages actuels, empiriquement fondés et régionalement pertinents sur la question. Plus d'informations à ce sujet

Nombre de participant·e·s

Le nombre de participant·e·s est au minimum de 15 et au maximum de 25. Les inscriptions sont traitées par ordre d'arrivée.

Horaire d’enseignement

Les enseignements en présentiel se déroulent les mercredis et les vendredis (8h45-12h45 (y compris 30 minutes de pause) / 13h45-17h15 (y compris 30 minutes de pause)).

Les enseignements en ligne ont lieu les mercredis et les samedis.

  • Mercredi : 13h30-17h30 (y compris 30 minutes de pause)
  • Samedi : 8h30-16h00 (au plus tard et y compris 120 minutes de pause).

Les analyses des pratiques et le travail de diplôme se réalisent les mercredis après-midi. Ils peuvent débuter à 13h30 et se terminer au plus tard à 17h30. Le travail à réaliser dans le cadre des analyses des pratiques et du travail de diplôme s’effectuent en parallèle aux enseignements selon les disponibilités de chaque participant·e.

L’obtention de ce CAS atteste des savoirs théoriques, pratiques et d’autorégulation que les participant·e·s auront acquis dans les domaines des violences entre pairs, des droits de l’enfant et du « vivre ensemble ». Il montre aussi qu’elles ou ils ont acquis les compétences nécessaires pour concevoir et dispenser des activités pédagogiques sur ces thématiques, lesquelles visent à développer les compétences psychosociales chez les jeunes. Les participant·e·s sauront identifier, utiliser et développer des outils méthodologiques pour évaluer les situations de harcèlement et intervenir en tant que personne-ressource au sein d’une équipe pluridisciplinaire face à ces violences et pour la promotion du « vivre ensemble ». De même, elles ou ils parviendront à concevoir et à appliquer une politique de lutte contre le harcèlement entre pairs et favorisant un cadre propice aux apprentissages et au développement des enfants et des jeunes, à leur bien-être et à celui des professionnel·le·s qui les accompagnent.

La HEP-VS, en collaboration avec le CIDE de l’Université de Genève, décerne conjointement le Certificat de formation continue (CAS) en « études interdisciplinaires du harcèlement entre pairs » – Certificate of Advanced Studies (CAS) in « Interdisciplinary Studies of Bullying ».

Peuvent être admises comme candidat·es au Certificat (ci-après le CAS), les personnes qui :

  1. sont titulaires d’un Bachelor ou d’une Maîtrise en sciences de l’éducation, sciences sociales et humaines ou d’autres domaines d’une Haute école reconnue par swissuniversities ou d’un titre jugé équivalent par le Comité de programme ;
  2. témoignent de leurs motivations et d’une expérience professionnelle pertinente d’au moins une année en lien avec le programme du Certificat ;
  3. ont l’accord écrit de leur employeur/euse si la participation au programme se fait sur le temps de travail et
  4. ont le minimum de maîtrise du français pour participer activement au programme et aux discussions qui est le niveau B2 selon la classification du portfolio européen des langues.

L'étudiant·e est tenu·e de disposer du matériel requis par la digitalisation de l'enseignement. Les normes techniques des ordinateurs personnels à acquérir avant le début de la formation sont précisées dans le document « Exigences techniques » à télécharger (prochainement disponible).

Le Comité de programme se réserve le droit de refuser la candidature de personnes ne répondant pas aux exigences. Il statue sur les équivalences de titre. Les candidat·es doivent témoigner alors de leurs compétences dans le domaine de la formation, en plus d’une expérience professionnelle certifiée ou d’une formation équivalente, et de leurs aptitudes à suivre le programme du CAS. Au besoin, le Comité de programme peut demander des informations complémentaires ou convoquer le/la candidat·e à un entretien.

Longtemps considérée comme une affaire d’enfants, la question du harcèlement entre élèves préoccupe désormais le personnel scolaire, parents et autorités. Ces violences répétées n’ont souvent rien de spectaculaire prises de manière isolée. Elles ont néanmoins des conséquences dramatiques, sur les plans individuel, collectif et social. De la chute des résultats au décrochage scolaire, des maux divers pour garder le lit à la phobie anxieuse, etc. Autant de signes de mal-être profond qui frappent à différents degrés l’ensemble de la communauté scolaire.

Et à l’ère pandémique? Après plusieurs mois de semi-confinement et un retour en classe dans un contexte hautement incertain, que reste-t-il des liens sociaux? Comment le vivre ensemble à l’école est-il impacté? Dans quelle mesure le harcèlement scolaire et ses conséquences sont-ils transformés voire amplifiés? Les outils existants sont-ils suffisants? Les enseignant·es sont-ils et elles armé·es face à ces défis, au cœur de l’incertitude?

Prof. Philip D. Jaffé (UNIGE), vice-président du Comité des Nations Unies sur les droits de l’enfant, abordera la question du harcèlement entre élèves et de ses liens avec le bien-être et les droits de l’enfant à l’ère pandémique.

Prof. Zoe Moody (HEP Valais et UNIGE), auteure de plusieurs études et publications sur le harcèlement entre pairs et le vivre ensemble en milieu scolaire, proposera des clés pour comprendre les logiques du harcèlement et les facteurs de risques et de vulnérabilité qui y sont liés. Elle présentera des pistes pour agir et lutter contre ce phénomène, en tant que professionnel·le, dans un contexte mouvant et incertain.

Évènement organisé dans le cadre du CAS "Études interdisciplinaires du harcèlement entre pairs": unige.ch/formcont/cours/harcelement