Communiqués de presse

La HEP-VS et le CIDE/UNIGE s'engagent pour lutter contre le harcèlement entre pairs à l'école. Dès la rentrée prochaine, les enseignant·e·s et professionnel·le·s de l’éducation pourront suivre un nouveau CAS spécifique sur le harcèlement. Objectif : offrir une formation complète et des perspectives d'action adaptables aux spécificités des terrains des professionnel·le·s confronté·e·s à la problématique du harcèlement entre élèves.

Zoom cour ecole signature carreLa Haute école pédagogique du Valais (HEP-VS), en collaboration avec le Centre interfacultaire en Droits de l’enfant (CIDE) de l’Université de Genève (UNIGE), offre un CAS Harcèlement (Certificat de formation continue en « études interdisciplinaires du harcèlement entre pairs » – 10 ECTS) dès la rentrée académique 2021. Ce programme original articule des apports issus de disciplines et courants variés et complémentaires.

Les objectifs visés sont multiples. Il s’agit d’acquérir des connaissances et des compétences interdisciplinaires dans le domaine du harcèlement entre pairs; mettre en lien la problématique du harcèlement entre pairs avec les enjeux plus larges des droits de l’enfant et du « vivre ensemble » en milieux scolaire, social, culturel et sanitaire; développer une approche réflexive sur les pratiques professionnelles visant à favoriser un cadre propice aux apprentissages et au développement des enfants et des jeunes, à leur bien-être et à celui des professionnel·le·s qui les accompagnent. Selon une étude de la HEP-VS rendue publique cet automne, le harcèlement physique a diminué. Pourtant, les formes de harcèlement indirect, où il n’y a pas de contact physique ont augmenté. Ces formes sont les plus difficiles à détecter pour les enseignant·e·s.

Ce CAS s’adresse aux enseignant·e·s du primaire et du secondaire I et II, éducateur·trice·s de la petite enfance et de l’enfance, médiateur·trice·s scolaires et/ou interculturel·le·s, membres de direction des établissements scolaires, responsables d’équipe pédagogique et/ou de projet pédagogique, de psychologues et/ou de conseiller·ère·s en orientation, formateur·trice·s d’adultes et de tout·e jeune diplômé·e souhaitant acquérir une expertise dans les domaines des violences entre pairs, des droits de l’enfant et du « vivre ensemble ».

Ce CAS a vu le jour grâce à la professeure Zoe Moody (HEP-VS) qui assure la co-direction du CAS. Elle travaille main dans la main avec Frédéric Darbellay, professeur associé, responsable de la Cellule Interet Transdisciplinarité et directeur adjoint du Centre interfacultaire en Droits de l'enfant (CIDE) à l'Université de Genève. Tina Stahel, chargée d'enseignement à la HEP-VS gère la coordination du CAS en collaboration avec Roberta Ruggiero, coordinatrice de la formation continue universitaire du CIDE à l'Université de Genève.

Infos et inscriptions : http://www.hepvs.ch/formations-postgrades/cas-harcelement

Infos et contact : Zoe Moody : +41 78 689 20 44

On peut travailler presque toutes les matières avec un robot et cela présente de nombreux avantages !

Une classe de Leytron accueille Thymio durant toute l’année scolaire. Ce projet en robotique éducative d’envergure nationale est piloté en Valais par deux professeurs de la Haute école pédagogique du Valais (HEP-VS). L’idée : atteindre les objectifs académiques en familiarisant les élèves aux technologies digitales. Prochain rendez-vous autour de Thymio: le 5 février à Leytron.

Guillaume Tschupp, chargé d'enseignement MITIC/ICT à la HEP-VS, et les écoliers de Leytron sont à votre disposition pour vous faire découvrir ce nouveau projet.

Thymio 2

Le Matin.ch est venu faire un reportage dans une classe de Leytron

Communiqué pour les médias

Difficultés de lecture, troubles de l’attention, anxiété, problème de comportement, hauts potentiels… L’hétérogénéité des classes peut être source de stress pour un·e enseignant·e, surtout si un·e élève requiert des besoins éducatifs spécifiques. Convaincu·e·s qu’« Ensemble on est plus fort », des étudiant·e·s de la HEP-VS ont élaboré des supports pédagogiques pour aider les enseignant·e·s – et les parents – à repérer et valoriser les signes de difficultés en classe.

L’école publique vise à permettre à chaque élève, quels que soient ses difficultés ou ses besoins éducatifs particuliers, de se former. Il en découle une hétérogénéité des classes et des élèves qui peut être vécue comme un défi, voire une contrainte dans l’enseignement ordinaire. Des étudiant·e·s de la HEP-VS en fin de formation (volée 2018-2019), ont décidé d’envisager cette diversité de façon positive et de fournir aux enseignant·e·s des outils clés en main pour y faire face. Enseignant·e·s spécialisé·e·s, psychologues, logopédistes, psychomotricien·ne·s se sont réuni·e·s pour créer huit MEMOS, sous la houlette d’Isabelle Bétrisey, professeure à la HEP-VS. Le Service de l’enseignement et les associations professionnelles (SPVal et AMES) ont été associés à la démarche.

Mémos sur le site HEP-VS

Communiqué pour les médias

Comme chaque année, la Haute école pédagogique du Valais (HEP-VS) délivre en automne les diplômes bien mérités aux diplômé·e·s des différentes filières d'études. La situation actuelle ne permettant pas d'organiser une cérémonie de remise des diplômes, les 188 titulaires de diplômes ont reçu cette année leurs certificats par courrier, accompagnés d'un petit présent.

Ces dernières années, l'intérêt pour la profession d'enseignant·e semble s'accroître. Une fois de plus, le nombre de diplômes et de certificats de l'année précédente a été dépassé. Dans les filières d’enseignement primaires et secondaires 90 diplômes d'enseignement ont été délivrés (le master en enseignement spécialisé sera délivré en 2021). Les différentes formations continues ont été obtenues avec succès par 98 personnes.

Cette année, plus encore que d'habitude, la direction et les responsables de formation adressent leurs félicitations avec beaucoup de gratitude et de fierté. Durant cette période extraordinaire, les étudiant·e·s ont su faire preuve d'une grande flexibilité et de créativité, tout en gardant le cap et en relevant les défis avec bravoure. En plus de leurs diplômes, ces dernier·ère·s ont également reçu un petit présent.

Compte tenu de la pénurie d'enseignant·e·s à différents niveaux, la HEP-VS est heureuse que de nouvelles et nouveaux spécialistes compétent·e·s puissent désormais apporter leurs connaissances dans le domaine professionnel, que ce soit en tant qu'enseignant·e·s ou comme soutien aux étudiant·e·s de la HEP-VS.

Le conseiller d'Etat Christophe Darbellay mentionne ainsi que le canton peut compter sur les enseignant·e·s "pour que l'école valaisanne reste l'une des meilleures de Suisse". Le chef de département adresse ces mots de félicitation et de salutations aux étudiant·e·s diplômé·e·s par le biais d’un message vidéo.

 

Liste des diplômé.e.s

 

Toutes les filières de formation de la Haute école pédagogique du Valais sont complètes avec près de 600 étudiant·e·s inscrit·e·s. Le corps professoral s’est également élargi et proposera un dispositif de formation alternant présentiel et cours à distance sur les sites de Brigue et de Saint-Maurice. Véritable centre de compétences de la formation et de la recherche en Valais, la HEP-VS poursuit sa route vers son autonomie institutionnelle et renforce sa présence sur le terrain, au sein des familles et dans le paysage médiatique valaisan. Le développement de nombreux projets innovants confirme son dynamisme.

Victime de son succès

411 futur·e·s enseignant·e·s primaire, 135 futur·e·s enseignant·e·s secondaire et 50 futur·e·s enseignant·e·s spécialisé·e·s : les chiffres de la rentrée 2020 démontrent une excellente attractivité de la HEP-VS dans toutes les filières. Comme l’institution ne peut accueillir tous les aspirants faute de locaux suffisants, elle a dû se résoudre à prendre des mesures. Des entretiens individuels pour les candidats à l’enseignement du secondaire ont, par exemple, été instaurés.

Sécurité et bien-être

Le dispositif de formation pour la rentrée scolaire alternera présentiel et cours à distance. Consultés à ce propos, les étudiant·es ont plébiscité à 90% cette organisation hybride. Le port du masque est obligatoire dans les lieux communs et les étudiant·e·s le porteront aussi durant les cours.

Communiqué pour les médias

(Source: vs.ch) L’ensemble des élèves, étudiants et apprentis reprendront le chemin de l’école à partir du 17 août. L’année scolaire débutera avec des classes complètes, selon les horaires ordinaires. Des plans de protection spécifiques à chaque degré seront appliqués afin d’offrir un enseignement de qualité dans le respect des normes sanitaires. Cette nouvelle année scolaire permet également de développer des projets innovants, notamment dans le domaine informatique.

La rentrée 2020-21 se déroulera dans un environnement scolaire aussi normal que possible, dans le respect des normes sanitaires : classes complètes, enseignement en présentiel, horaire ordinaire, respect des gestes barrières et règles d’hygiène. Des plans de protection spécifiques à chaque degré ont été établis. Les mesures de protection de l’école valaisanne comprennent le port du masque désormais obligatoire pour le personnel adulte dans les zones communes, soit les couloirs, les espaces de travail et les salles des maîtres. En classe par contre, les enseignants ne seront pas tenus de porter de masque durant les cours. Les élèves de la scolarité obligatoire ne doivent pas porter de masque. Les étudiants du secondaire II général et professionnel sont, quant à eux, tenus d’en porter en classe et dans tous les espaces communs.

Les défis de la rentrée scolaire 2020-2021 sont riches et multiples. Les nécessités de l’école à distance ont accéléré la mise en place d’outils numériques qui seront déployés de façon généralisée pour l’ensemble des écoles obligatoires et du secondaire II. Le Département de l’économie et de la formation (DEF) a développé un environnement numérique de travail dédié, construit autour de l’identité scolaire valaisanne, qui organise, selon les utilisateurs, l’accès aux différents outils de production, de communication et de collaboration (suite bureautique, messagerie professionnelle, espaces de stockage et de travail collaboratif, vidéo conférence …). Cet environnement propose des outils modernes et adaptés aux défis d’une éducation numérique et saura répondre également à des besoins d’enseignement à distance généralisé, si la situation le nécessite. L’informatique est également renforcé au secondaire II général et devient une discipline obligatoire dès la 2e année de collège.

Pour la scolarité obligatoire, valorisant l’expérience et les compétences acquises durant la période de confinement, les enseignants ont suivi des formations à distance permettant, entre autres, l’introduction de nouveaux moyens d’enseignement. En collaboration avec la Haute école pédagogique du Valais, des formations spécifiques seront offertes aux animateur·trice·s de disciplines, aux enseignants du cycle 1 (1H à 4H) et aux remplaçants ne disposant pas de l’entier de la formation pédagogique.

Concernant la mise en oeuvre du programme modulaire "Médias et informatique" dans le cadre du Lehrplan 21, la formation continue des enseignants des cycles 1 et 2 a débuté et tous les enseignants auront terminé leur formation continue à la fin de l’année scolaire 2020-21. Pour le cycle 3 et l'autorisation d'enseigner l’informatique, un CAS (Certificate of Advanced Studies) sera lancé par la HEP Valais en cours d'année scolaire et la formation continue de tous les enseignants de ce cycle pourra débuter. Le Valais romand adoptera ce modèle de formation continue qui a fait ses preuves.

L’école valaisanne continue le développement de ses infrastructures au secondaire II général avec notamment la construction d’un nouveau collège à Sion ou la rénovation du Lycée-Collège des Creusets et du Kollegium Spiritus Sanctus. Le processus de reconnaissance institutionnelle de la HEP, retardé par le COVID-19, doit également se poursuivre. Six lignes de vélobus seront ouvertes. Des initiations à la maîtrise du vélo et du matériel didactique seront en outre proposés aux écoles.

Le secondaire II professionnel a mis en place, dans le Valais romand, une structure de soutien pour les jeunes qui suivent les cours professionnels sans avoir de contrat avec une entreprise formatrice ou qui subissent une rupture de contrat durant leur formation. Une structure similaire existe déjà dans le Haut-Valais depuis de nombreuses années avec de très bons résultats. De nouveaux moyens d’apprentissage sont mis à disposition des apprentis avec l’installation de deux mini-usines 4.0 dans le Centre de formation en technologie industrielle (CFTI) de Chippis et l’Ecole professionnelle technique et des métiers (EPTM) à Sion. La rénovation des ateliers-école de l’Ecole professionnelle commerciale et artisanale (EPCA) de Sion se poursuit sur les deux prochaines années et sera achevée pour la rentrée scolaire de 2022. La construction d’un nouveau bâtiment sur le site de Viège de la Berufsfachschule Oberwallis (BFO) en remplacement du bâtiment B avance selon le planning prévu.

Au sein du secondaire II professionnel, une nouvelle impulsion sera donnée au bilinguisme avec une étroite collaboration entre le Bureau des échanges linguistiques (BEL) et des professeurs désignés dans les écoles professionnelles. Cinq programmes spécifiques durant et après l’apprentissage seront ainsi proposés.

Le DEF met ainsi tout en oeuvre pour que cette année scolaire puisse se dérouler dans des conditions permettant un enseignement de qualité dans un environnement sécurisé et novateur.

Communiqué pour les médias

Enseignement à distance : un champion à la maison !

A situation exceptionnelle, travail exceptionnel : depuis dix jours, les enseignants s’engagent pour proposer des mesures d’enseignement à distance. Animateurs et formateurs de la HEP Valais ont souhaité contribuer à l’effort. En collaboration avec le centre ICT-VS et avec le soutien du Service de l’enseignement, ils lancent un site internet « boite à idées » pour soutenir enseignants, et indirectement parents et enfants. Des activités sont proposées pour tous les niveaux et toutes les disciplines. Pour l’éducation physique, ce sont des sportifs professionnels qui inviteront les enfants à bouger via de courtes capsules vidéo.

Covid-19 : la Haute École Pédagogique du Valais (HEP-VS) met aussi la main à la pâte. Avec des contributions du centre ICT-VS pour les techniques d'enseignement à distance et le soutien du Service de l'Enseignement, elle lance le site internet « animation pédagogique à distance : apprendre autrement». 

webacc

Site internet

Communiqué pour les médias

(Source: vs.ch) Le Conseil d’Etat a nommé Fabio Di Giacomo et Peter Summermatter à la tête de la Haute Ecole Pédagogique du Valais (HEP-VS). Cette co-direction ad interim est chargée de mener à bien les procédures d’accréditation institutionnelle, la mise en route de la nouvelle loi sur la HEP-VS et de ses ordonnances ainsi que le renouvellement des reconnaissances de la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique (CDIP). L’actuel directeur Patrice Clivaz, qui a fait valoir son droit à la retraite pour le 30 septembre 2020, épaulera jusqu’à son départ le chef du Service de l’enseignement dans la mise en place de projets scolaires liés aux grandes manifestations sportives et pour des missions intercantonales.

L’année 2020 marque véritablement l’entrée de la HEP-VS dans la procédure d’accréditation institutionnelle. Ce processus, qui porte sur le système d’assurance qualité de l’école, se terminera au printemps 2021. En parallèle à l’accréditation, la HEP-VS doit préparer le renouvellement des reconnaissances de la CDIP pour les différentes filières de formation.

Ce calendrier doit être conduit de façon cohérente avec une même équipe durant toute la phase d’expertise. Comme l’actuel directeur Patrice Clivaz a fait valoir son droit à la retraite pour le 30 septembre 2020, il ne peut pas mener à terme ces dossiers d’importance. Le Conseil d’Etat a donc chargé les actuels adjoints, Fabio Di Giacomo et Peter Summermatter, déjà impliqués dans le dossier, de mener à bien le processus d’accréditation dès le 1er février 2020. Ils assureront la co-direction ad interim de la HEP-VS.

Patrice Clivaz a su apporter depuis 2005 la stabilité et la continuité à la HEP-VS pour en faire un élément incontournable de la formation valaisanne. Il épaulera jusqu’à son départ le chef du Service de l’enseignement dans la mise en place de projets scolaires liés aux grandes manifestations sportives comme la Patrouille des Jeunes ou les Mondiaux de cyclisme sur route 2020, ainsi que pour des missions intercantonales jusqu’en septembre 2020.

Le Département de l’économie et de la formation (DEF) lancera une mise au concours pour la nouvelle direction en fin d’année 2020.

Communiqué pour les médias

La Télévision romande a suivi récemment par deux fois à Zermatt le début d’année scolaire de deux étudiantes-enseignantes francophones de la HEP-VS, engagées spécialement avant la fin de leurs études en raison d’une pénurie locale. Comme la demande augmente, si en 2018 la HEP-VS avait distribué 144 diplômes, la remise 2019 a vu 172 personnes recevoir un titre de bachelor ou de master, soit une augmentation de 19%. Dans son discours, le directeur Patrice Clivaz s’est félicité du lancement avec 5 Valaisannes inscrites à la HEP-VS de la formation commune sur l’espace romand pour un master en didactique. Comme haute école en route vers l’accréditation institutionnelle, la HEP-VS doit développer son corps intermédiaire et sa relève académique. Quant à Christophe Darbellay, il a dit toute la confiance qu’il avait dans la réussite de l’accréditation institutionnelle

étudiants primés

Article Walliser Bote

La réalité augmentée (RA) élargit le monde réel avec des éléments virtuels. Grâce aux smartphones et tablettes, la technologie AR est désormais également utilisée dans l'enseignement. La Haute Ecole pédagogique du Valais (HEP-VS) a donc invité des experts valaisans et étrangers à Brigue vendredi, le 22 février, pour présenter et discuter des projets concrets de RA. Il a été démontré que cette technologie peut devenir très importante pour l'enseignement et l'apprentissage.

realite augmentee

Artikel Walliser Bote

Artikel Lokalmedien AR treffen